lundi 11 juin 2018

La femme de ma vie - D. Payne - avant-première Avignon


Anne Delaleu
11 juin 2018
Espace Paul Smith Paris

La femme de ma vie
Andrew Payne

Mise en scène Gilles Bannier
Adaptation et jeu Robert Plagnol


Un bel homme Franck, un peu crâneur, mais bon, il a l’air préoccupé, regarde son portable et se décide à nous parler.

Il est fou amoureux de sa femme, il l’a rencontrée lors d’un de ses nombreux jobs, coup de foudre, mariage, elle lui propose de travailler dans la même société, mais ils cachent leur relation.



Le voilà donc chauffeur VIP, attention, il ne balade pas n’importe qui, et a un avis sur tous ! par exemple, ce M. Deville, alors là, la classe, costume, chemise, et surtout chaussures. Franck aime la mode, il a un sens aigu du beau, tissu, matière, un esthète. Il s’y connaît bien en coupe, nous donne des conseils, surtout aux hommes, les chaussures, ne négligez pas cet article !

Par contre niveau langage c’est autre chose, pas vulgaire, mais son vocabulaire sort tout droit de chez Frédéric Dard, alors que c’est un passionné de littérature, Chateaubriand, Dostoïevski, etc. Mais ça c’est encore une autre histoire, on en apprend des choses en prison.

Il donne un surnom à tous (le canari, le pou…) il méprise les cons, les ignares, a eu une enfance difficile, une mère qui avait pour amant un imbécile, mais celui-ci a trouvé un premier emploi à Franck, ah il faut écouter Franck nous raconter « la moquette » ! Son père le domine, lui fait perdre ses moyens.


Et puis enfin, sa femme, mais comme c’est curieux, elle ne répond pas aux messages qu’il lui laisse.

Robert Plagnol a une finesse de jeu, et un abattage pour ce monologue, on sourit, on rit beaucoup des aventures de Franck. La mise en scène est sobre, mais tout est dans le texte, coloré, violent.

Andrew Payne, est un scénariste et dramaturge anglais, Robert Plagnol aime l’univers de Payne, il a déjà adapté quatre pièces, jouées avec succès à Paris.

Vous connaissez « l’inspecteur Barnaby » ? et bien Payne est le scénariste de la série !


Ce serait dommage de louper la leçon de vie de M. Franck.

Avignon 2018 - 6 au 29 juillet
Hôtel d'Europe
18h45

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire