jeudi 10 décembre 2015

On s'en fout qu'ça soit beau - compagnie Le Klou - théâtre du Lucernaire


site du théâtre ICI
Crédit photos Dominique Chauvin
site de la Compagnie ICI

On s’en fout que ça soit beau !
Compagnie Le Klou

Deux personnages nous parlent d’art à leur manière, le troisième ressemble étrangement à Auguste Renoir, sans mot dire, il s’occupera des accessoires.




Quant au conférencier, lunettes sur le nez, hyper stressé et excité comme un pou, coupant la parole à sa collègue. Elle, un peu égérie de Warhol à sa manière, le gourmandant parce qu’il prononce mal le nom d’un artiste. Ils font comme souvent les conférenciers, ils se contredisent !

Sous une toile plastique, on devine un amas de chaises, barricades ? Déménagement ? Non rien de tout cela, c’est de l’art ! Et nous sommes invités à « détruire » l’œuvre, la dépecer, puis considérer une simple chaise comme un objet d’art.

On assiste aussi à une grande leçon loufoque sur la manière de suivre le parcours d’un artiste. Des croutes brisées découvrent des tableaux célèbres, amusez-vous à les reconnaître !

Puis l’atelier des « artistes » se dévoile, des objets hétéroclites, des œuvres d’art faites par simple maladresse, quelques gouttes de peinture sur une toile blanche… Nos deux compères, snobinards à souhait ont du mal à se résoudre à faire simple, peindre une nature morte !

Comédiens déjantés, critique acerbe de l’art contemporain, enfin du faux, du snobisme artistique qui veut tout détruire et ne rien composer, qui jette son mépris sur les anciens, sur les maîtres.


Il est vrai que l’on peut s’étonner de l’engouement de certaines expositions pour nous faire avaler n’importe quoi, et surtout être « branché », qu’il est doux de faire compliqué quand on peut faire simple et beau. L’œuvre doit parler au cœur mais pour l’heure elle ne parle qu’au cerveau (et encore…)


Après tout ils s’en foutent que ça soit beau !


Pour rire de la « mauvaise culture », c’est très drôle, on passe un excellent moment, et vous regarderez une litho de Soulages d’un autre œil …

Aucun commentaire:

Publier un commentaire