mercredi 29 juillet 2015

théâtre de l'Aquarium - suite ...

Le Théâtre de l'Aquarium et François Rancillac, toujours en lutte

Théâtre de l'Aquarium
29 juil. 2015 — Bonjour à toutes et tous.
Vous avez signé en foule (6 539 en ce 27 juillet !) la pétition de soutien au Théâtre de l’Aquarium : comment vous dire combien cela nous a fait chaud au cœur (à l’équipe et moi-même) et donné du courage pour la bataille qui s’annonçait rude ? Combien surtout cela a été vraiment utile ! Votre réactivité et vos témoignages si chaleureux, teintés parfois de colère et d’indignation (avec par ailleurs l’appui de la presse et le travail en coulisses de collègues avisés et du Syndeac) ont très clairement ébranlé les responsables qui, au Ministère de la Culture, croyaient pouvoir impunément balayer d’un revers de main l’histoire et le présent de l’Aquarium…
On prétend du coup « là-haut » ne m’avoir jamais signifié que je devais quitter mes fonctions à la fin de la saison prochaine (!), on étudierait juste mon bilan et mon projet pour une nouvelle convention de trois ans (projet que j’ai rédigé contre leur volonté !), on me promet une réponse début septembre. Le discours a donc bien changé : mais je crains fort que ce ne soit justement que du discours, et que les menaces qui pèsent sur l’Aquarium couvent derrière la volonté apparente de calmer le jeu…
Aussi continuez à diffuser très largement autour de vous notre pétition ! Et, si vous le pouvez, n’hésitez pas à écrire directement à Mme la Ministre de la Culture Fleur Pellerin, pour vous étonner qu’on puisse ainsi sans motif couper court à la dynamique d’un projet utile autant aux artistes qu’aux publics, qu’on puisse transformer ce théâtre à part entière en simple « garage à compagnies ». Cela serait une manière fort utile de maintenir gentiment la pression sur le Ministère…
Je vous tiendrai évidemment au courant des évolutions de la situation. Et vous remercie encore une fois, ainsi que toute l’équipe de l’Aquarium, de votre solidarité dont notre métier, notre art ont tant besoin - aujourd’hui plus que jamais.

Très chaleureusement,
François Rancillac,
directeur du Théâtre de l’Aquarium

Aucun commentaire:

Publier un commentaire