mardi 28 janvier 2014

A demain - Henry - théâtre de l'Aquarium



À Demain
Écriture et mise en scène Pascale Henry

Avec Julien Anselmino, Marie-Sohna Condé et Aurélie Vérillon

Un homme est blessé à la main, il souffre, la femme qui le reçoit tente de lui parler, de le calmer, on ne sait pas pourquoi ni comment il est arrivé là, ni même où on est, mais ce n’est pas vraiment important. 
photo Jean-Pierre Maurin


L’homme est violent ou pourrait le devenir, personne ne veut s’en charger malgré les appels téléphoniques qu’elle passe et les obstacles qu’elle essaie de surmonter.

Sa chef s’oppose à elle, mais toutes deux sont victimes du système, on ne leur demande pas leur avis, ni d’êtres « humaines », les chiffres attendent, la courbe des statistiques est là ! Il faut que les publications soient au top au détriment de l’humain. 

L’une se goinfre de chocolat pour déstresser, l’autre tente de hausser le ton et se fait rappeler à l’ordre par la hiérarchie pour autoritarisme ! Personne ne s’écoute, là est le plus grave.

photo Jean-Pierre Maurin

Statistiques ou humanité ? Pour les indices, les chiffres, on déshumanise complétement. Il faut du rendement, c’est l’effet domino, du plus grand au plus petit, tout le monde est en souffrance, et rien ne changera. La Société pour se protéger, pour se démarquer, crée des lois dont une sur le harcèlement moral, mais c’est le serpent qui se mord la queue.

Les trois comédiens jouent avec intensité, on peut s’amuser du « pétage de plombs » de la chef, tout en la comprenant parfaitement, on nomme ça aussi  joliment  « burn-out », ça fait tendance !
Théâtre de l'Aquarium jusqu'au 16 février 

site du théâtre de l'Aquarium

Aucun commentaire:

Publier un commentaire