vendredi 10 juin 2011

Saliéri - Lucernaire



SALIERI, le mal aimé de Dieu

De Jean Hache
Mise en scène Jean Hache et Roland Hergault



Un mal aimé de Dieu. Antonio Salieri, plus célèbre pour avoir « empoisonné » l’existence de Mozart que pour son œuvre, nous conte son histoire. Il est à l’asile, il a ses habitudes, sa petite Cour, une dame de haute lignée vient le voir, on la devine derrière la porte. Ses élèves et non des moindres, lui ont rendu visite : Schubert, Beethoven.

Il invective Dieu qui lui a préféré un gamin grossier, ce dernier compose et joue de la musique depuis l’enfance. Il s’en prend à Léopold Mozart qui a volé l’enfance de son fils.

Salieri voulait l’amour divin et Wolfgang Amadeus l’amour de son père, l’un et l’autre poursuivait la même quête.

Jean Hache est Salieri, tour à tour, coléreux, lubrique, arrogant, il respire la haine. Etonnante interprétation, on ressent l’admiration et la jalousie maladive envers cet « aimé de Dieu » qui converse avec les anges. C’est un homme infiniment malheureux et éternel insatisfait, en fait tout lui est dû !

La musique est présente dans ce spectacle et bienvenue pour nous laisser respirer un peu de beauté. Bien entendu, les morceaux sont signés Salieri, Mozart, Bach…

Salieri est-il réhabilité ? Il y a un théâtre Salieri à Legnago (province de Vérone) sa ville natale. Cécilia Bartoli a enregistré ses œuvres avec tout le talent et l’engagement qu‘on lui connait. Mais les légendes sont dures, à vous de vous faire une opinion, vous ne regretterez pas d’avoir rendu une visite de courtoisie à Antonio Salieri.

Lucernaire jusqu’au 28 août
www.lucernaire.fr
Mardi au samedi 18h30

Aucun commentaire:

Publier un commentaire