dimanche 15 mai 2011

Vineta - Rinke - théâtre de la tempête

VINETA
Ou la république des utopies
De Moritz Rinke

    Avec Jean-Louis Cordina, Guillaume Fafiotte, Camille Grandville, Michel Hermon, Jean Lescot, Stéphane Mercoyrol, Fannie Outeiro, Pierre Poirot, Jacques Verzier

Metteur en scène : Lisa Wurmser

« Vineta » est une légende allemande qu’on pourrait comparer à l’Atlantide. Les habitants de Vineta « étaient si riches qu’ils frottaient le derrière de leurs enfants avec de la brioche ! ». Pas de pauvres dans cette cité.

Voilà pourquoi le docteur Leonhard assisté de sa pulpeuse secrétaire, forme le projet de faire une grande cité des rêves disparus et des idéologies perdues et de la nommer Vineta. Il convoque un architecte berlinois, le maire d’une petite ville qui ne songe qu’à sa réélection mais qui n’a aucune envergure, un DRH, un manager et un capitaine qui doit convoyer le matériel et les « cadeaux » des pays amis : la statue de Lénine, une guillotine, une fusée nucléaire offerte par Cuba !

C’est en grand secret qu’ils se réunissent pour ce grand projet, dans une demeure délabrée de la RDA mais bien sûr tout ne se déroule pas comme prévu, manipulations, manigances, tout va enrayer ce rêve. Mais était-ce vraiment un projet réaliste…

Le Docteur Leonhard est fier de montrer au jeune architecte l’unité de ses Cadres supérieurs, ceux-ci comme dans toute bonne entreprise « certifiée aux normes », forment un ensemble musical qui fait penser au « jeux de rôles » ou autres thérapies de groupes de certaines sociétés pour souder leurs employés. Certains se révoltent et décident de prendre le pouvoir… mais ont-ils vraiment toutes les cartes en mains, qui manipule, qui est manipulé ? Cette pièce féroce est une fable moderne sur le monde du travail. On rit quelquefois, on sourit beaucoup, pas une minute d’ennui.

Les comédiens sont excellents, je vous recommande vivement cette pièce qui se joue jusqu’au 29 mai au théâtre de la Tempête.

Un auteur que j’ai eu plaisir à découvrir à travers cette satire du monde impitoyable du travail.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire