vendredi 6 novembre 2009

Allah n'est pas obligé - Lucernaire


Allah n’est pas obligé

d’après Ahmadou Kourouma librement adapté par Éloïse Brezault et Laurent Maurel Mise en scène : Laurent Maurel 
Caroline Filipek, Vanessa Bettane en alternance avec Tatiana Werner.


« Allah n’est pas obligé ». De quoi sommes-nous immédiatement tentés de nous interroger. « De ne pas nourrir toutes les bouches qu’Il a créées » nous répond Birahima, un enfant soldat ivoirien dont on suivra le périple cauchemardesque de la Côte d’Ivoire au Liberia en passant par Sierra Leone ravagé par la guerre.

Adaptée sous forme de tableaux, l’œuvre de Ahmadou Kourouma ne nous épargne rien des atrocités et de l’absurdité de cette guerre vue par un enfant  et vécu comme un jeu où le seul moyen de survivre est de tuer.

Confier à deux comédiennes blanches tout de noir vêtu, trentenaires le rôle de Birahima mais de tout ceux qui croisent son chemin relevait réellement de la gageure dont Laurent Maurel a remarquablement exploité toutes les ressources.

La prestation des comédiennes est époustouflante. Leur voix allant du cri au chuchotement ponctués de mélopées, leur marche au pas militaire interrompue de transe ou de ronde enfantine restituent la survie de Birahima macabre et ludique dont les règles sont dictées par les militaires, les généraux, les colonels.

Pour tout décor en toile de fond, la conception vidéo représente l’Afrique dans le partage de sa géographie, ses symboles, l’ombre de ses sorciers, sa sauvagerie au service d’un éclairage magique.

Il semble que le parti pris de cette conception théâtrale demeure le seul à pouvoir évoquer les horreurs d’une guerre ayant déjà fait plus de 300 000 morts et dont autant d’enfants sont encore enrôlés dans l’innommable activité de small soldier.

Un spectacle envoutant d’où l’on sort bouleversé, édifié, sans voix.


Lucernaire jusqu’au 3 janvier 2010
Du mardi au samedi à 18h30 et les dimanches à 17h


Aucun commentaire:

Publier un commentaire