vendredi 15 janvier 2010

Psy cause - Théâtre du Marais


Nous sommes devant une Psy débordée par son métier, ses patients, ses enfants et sa mère… la mère est très présente dans ce spectacle, omniprésente. Le docteur Pinson nous touche d’autant plus qu’elle parle des femmes quinquas avec humour et tendresse.

La galerie de patients qu’elle nous présente tour à tour, la mère future castratrice de sa fille (terrifiant !), la fille qui n’a pas coupé le cordon ombilical (drôle), la somatisée (une sacrée composition), la lesbienne faussement heureuse, la cocue contente trop tolérante pour être vraie… Josiane Pinson les campe avec diversité et véracité.

Son unique patient la fera chavirer, mais le bonheur n’est peut être pas là où on l’attend… Une ex-patiente conclura la séance avec sa vérité, son optimisme à découvrir qu’une nouvelle vie commence à 50 ans !

On sort de ce spectacle enthousiaste mais aussi et c’est important avec beaucoup d’émotions qui nous envahissent et des questions qui se bousculent en nous.

Daniel Berlioux a signé une efficace et subtile mise en scène.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire