vendredi 27 juin 2014

Marcelle et Marcel - Manufacture des Abbesses Paris



Texte et mise en scène Marc Delaruelle

Avec Claude Mailhon et Patrice Ricci


Dans une loge deux tables de maquillage et Marcel attend… il attend avant de se maquiller et de se vêtir du costume qu’il déteste ! Roméo vieillit mal et ne supporte pas qu’un jeune blanc-bec lui vole son rôle, mais voilà il faut bien continuer à jouer et accepter des ans l’irréparable outrage !

Marcelle est plus philosophe, Juliette aussi a pris de la « bouteille » et on lui offre de jouer la nourrice, elle accepte, elle bichonne Marcel, son « Roméo ».

Il ronchonne pour tout et pour rien, difficile d’être à présent un second rôle quand on a été si souvent dans la lumière. Heureusement Marcelle est là, douce, patiente, et petit à petit lui fait comprendre les vertus de la l’âge mûr.

Et puis le téléphone sonne….

Le texte est drôle, bien interprété, les scènes reliées entre elle par les dialogues de Shakespeare, les lumières qui jouent sur scène et nous avons un joli clair de lune !

Beaucoup de tendresse et d’humour dans ce spectacle.
Site du théâtre 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire