samedi 12 mai 2012

La voix humaine - Studio Théâtre Comédie Française


de Jean Cocteau
Mise en scène Marc Paquien


La Dame de Monte Carlo (1961)


court monologue, chanté fréquemment au programme des récitals de sopranes de renom (Félicity Lott, Stéphanie d’Oustrac -  Denise Duval en fut la créatrice -).

Véronique Vella, interprète avec intensité cette femme qui chante sa descente aux enfers, une demi-mondaine ruinée par le tapis vert, décide de se noyer, mais pas si facile de passer à l’acte…


La voix humaine (1930)


Une chambre, un plateau à terre avec deux verres et un flacon de whisky, dans le lit une femme plus très jeune, émerge d’un long sommeil, le téléphone sonne, elle cherche à tâtons l’appareil, enfin elle décroche mais c’est une erreur de numéro, enfin elle parvient à joindre son amant. Celui-ci est surtout préoccupé à récupérer ses affaires, c’est pour cela qu’il appelle sa maîtresse. Elle parle, l’écoute avec passion, ils sont souvent interrompus par des coupures de ligne, elle est meurtrie par cette rupture et essaie vainement de lui cacher, elle lui avoue quand même sa tentative de suicide, mais minimise ce geste ! Elle feint de comprendre pourquoi il est parti, c’est de sa faute dit-elle, elle ment pour mieux peut être le récupérer. 

Bouleversante Martine Chevallier, elle est si bien le personnage, elle le vit si intensément qu’elle a dû mal à se retrouver pour saluer un public conquis.

Créée en 1930 à la Comédie-Française par Berthe Bovy. Jean Cocteau avait trouvé là, l’interprète idéale, Bovy marié à Pierre Fresnay avait souffert de l’abandon de celui-ci parti dans les bras d’Yvonne Printemps.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire