mercredi 13 octobre 2010

Le gorille - Théâtre du Lucernaire




Auteur : Alejandro Jodorowsky, d’après Franz Kafka
Texte français de Brontis Jodorowsky
Mise en scène : Alejandro Jodorowsky
Avec : Brontis Jodorowsky


Nous sommes la vénérable assemblée devant laquelle un « être » nous parle, il a l’allure d’un grand singe, il est fort bien vêtu. Il salue poliment les uns et les autres.

Puis l’être nous parle, bien sûr il a quand même une drôle d’allure, des mouvements amples, une drôle de démarche, mais qui est-il ?

C’est un gorille ! On l’a enlevé de sa jungle, il a vécu le douloureux voyage en cage dans la soute d’un bateau, il a été humilié, malmené pour qu’il finisse enfin par savoir comment tendre la main comme un homme. On l’a battu pour lui apprendre ce geste de paix !

Mais il est intelligent, malin … il finira par être un très bon élève, il comprendra vite qu’il faut se ranger et deviendra roublard, humiliant pour les autres. Au fond était-il si bon ? Devient-on mauvais suivant son éducation ?

Le texte est bouleversant, incisif, drôle (la fameuse scène où il conte la soirée qu’il a donnée avec son épouse, et où leurs invités n’osent plus prononcer une parole qui somme toute banale peut devenir humiliante dans le contexte !).

Brontis Jodorowsky donne une belle performance d’acteur et de mime, sa gestuelle laisse pantois !

Courez vite voir ce gorille que n’aurait pas renié Brassens.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire