samedi 1 décembre 2007

Good canary - théâtre comedia

GOOD CANARY de Zach HELM
Mise en scène John Malkovich
Annie : Christiana REALI
Jacques : Vincent ELBAZ
Jeff : Ariel WIZMAN
Sylvia : Bénedicte DESSOMBZ
Son mari : Stéphane BOUCHER
Tony : Jean-Paul MUEL

Annie est droguée, anorexique, traumatisée par un viol dans son enfance.
Le livre de son mari rencontre un grand succès, mais elle ne supporte pas la critique inepte à son goût d’un journaliste qu’elle aura l’occasion de rencontrer lors d’une soirée mémorable pour tous …
Jacques, aime sa femme, il est séduit par sa personnalité, faible il accepte la situation qu’elle lui impose, jusqu’au jour où il donnera de l’argent à Jeff, son dealer, pour qu’il s’éloigne d’Annie.
Tony, l’ami de Jacques, pense enfin avoir trouvé la « poule aux œufs d’or », en effet, un grand ponte de la presse et de l’édition l’a contacté pour éditer le livre et les inviter à une soirée. Quand il connaîtra leur secret, il sera le seul à reprocher à Jacques d’avoir laissé Annie s’enfoncer dans la drogue.
Le critique mondain, dandy toujours impeccable, un peu genre 19ème siècle. Il essaiera vainement de se justifier auprès d’Annie.
L’éditeur et sa femme, bien sûr il ne lit aucun livre qu’il édite, et elle, gentille « barbie », dont le cerveau a dû mal à intégrer une conversation en général !
C’est une pièce multiple, autodestruction, amour intense, création artistique et ses codes. Le texte est cru, souvent grossier.
Christiana Réali, trouve un rôle qui l’a fait basculer dans un autre registre, elle est naturelle, sincère, magistrale, on a mal pour elle et avec elle. Si elle n’obtient pas le MOLIERE, j’envoie une pétition !

C’est le rôle dont peuvent rêver toutes les comédiennes.

Ses partenaires sont à la hauteur, ils ont été dirigés remarquablement par John Malkovich, la mise en scène est très intelligente et fine, pas de temps mort.

Les décors sont composés par les vidéos et les lumières, enfin intelligemment exploités ! les fenêtres qui se modifient suivant le « regard » d’Annie, ou se transforment en bocaux d’amphétamines.

C’est la pièce à voir en ce moment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire